Plan du dossier :

Introduction
Matériels et fournitures
Les bois
Les différentes parties du leurres
>Densité, équilibre et sonorités du leurre
Exemple de réalisation étape par étape
Une autre méthode : le tournage
La décoration
Conclusion

Voici dans cette partie des notions élémentaires à ne pas perdre de vue pour la nage du leurre : si vous respecter ces quelques principes, il n’y a aucune raison que votre prototype ne nage pas comme vos leurres achetés dans le commerce.

La densité

La densité globale du leurre peut se calculer.

Densité=masse/volume, unité grammes/cm3 ou kg/dm3

Pour la masse : Il faudra une balance précise au gramme près et mieux une précision de l’ordre du dixième de gramme, ces balances sont relativement chères cependant.
Pour le volume : Une éprouvette de 50ml (cm3) fera l’affaire, on met un peu d’eau dans l’éprouvette et on plonge le leurre préalablement recouvert de film alimentaire (scellofrais), on peut ainsi lire son volume.

Où trouver cet équipement particulier ?

Pour l’éprouvette, vous devriez en trouver dans les magasins d’alimentation pour animaux (sert au dosage des mélanges).
Pour la balance : voir le lien suivant : http://www.direct-pesage.net, vous y trouverez deux types de balance de précision, la CS200 de précision 0,1g à 95 euros et la EMB2000 de précision 1g à 60euros.

Ces balances sont assez chères mais une précision mini de l’ordre du gramme est nécessaire pour avoir une mesure de densité correcte, après, une précision de l’ordre du dixième de gramme c’est mieux mais plus cher encore. Le petit calcul ci dessous vous montre qu’une précision de l’ordre du gramme n’est déjà pas si mal.

Ex de calcul : un leurre de 17g et 17cm3 de volume donne 17/17=1 de densité soit celle de l’eau douce. Pour l’eau de mer la densité est de 1,03 ( c’est la valeur que je considère pourtant la densité varie en fonction de la pression, la concentration en sel et en fonction de la température…. On ne va pas chipoter…
Mais ce même leurre pesé sur une balance de précision 0,1g aurait pu donner 16,6 g ou encore 17,4 g soit une incertitude de densité comprise entre 16,5/17= 0.97 et 17.5/17g=1.03 soit une erreur de mesure maxi de près de 6% pour un leurre de 17cm3. Cette erreur diminue avec les gros leurres par contre elle augmente pour les petits. A vous de juger donc la nécessité ou non d’investir dans ce type de matériel.

Maintenant afin que le leurre reste droit dans l’eau voici un petit schéma expliquant quelques principes importants. Ce schéma représente la partie centrale, celle là même dont on a parlé plus haut (plaque vert foncée de la figure).

Remarquez tout d’abord différentes parties :
  • En 1 : Axe longitudinal du leurre
  • En 2 : Lest : ici feuille de plomb + 4 billes aciers

Le point bleu : Il matérialise le centre de gravité du leurre, c’est un point que l’on peut déterminer par le calcul (barycentre) mais simplement par intuition vous pourrez le déterminer.

Remarquez la position inférieure de ce centre de gravité par rapport à l’axe 1 : cette position est essentielle afin que votre leurre reste en position droite dans l’eau : mais cela est un principe à respecter ou non en fonction de ce que vous souhaiter faire avec votre leurre. En effet comment fait-on si l'on veut que notre leurre se couche sur le flan ?

Ce centre de gravité placé en dessous de l’axe du leurre est très important pour une position droite, c’est le même principe que la quille d’un bateau, si le lest n’est pas trop important votre leurre « balancera » mieux dans le sens transversal. Inversement un lest trop important augmentera beaucoup la densité et figera un peu le leurre.

Le schéma ci-dessus montre le balancement du leurre selon son axe
En 3A : le centre de gravite en noir se trouve en dessous de l’axe du leurre représenté par le point rouge, ce qui permet donc au leurre de se tenir droit tout en oscillant tout de même, le poids étant faible.
En 3B : le centre de gravité s’éloigne de l’axe et à poids égal le leurre balance moins.
En 3C : le poids a augmenté, dans ce cas, le leurre est figé et ne balance presque plus surtout que le centre de gravité est très bas par rapport à l’axe.

Les sonorités

Cette partie est un peu personnelle : on trouvera les inconditionnels des leurres à billes, sans sonorités, ceux qui ne voient aucunes différences… Ainsi, ce qui va suivre propose quelques façons de faire et ce sujet est loin d’être exhaustif. A vrai dire, chacun imaginera son mécanisme adapté en fonction des conditions de pêche.

Les leurres du commerce contiennent bien souvent des billes d’acier, de tungstène (utiles pour le transfert de masse car densité du tungstène est deux fois supérieure à celle de l’acier : On jette alors plus loin le leurre) et de verre.

Les billes : exemples

Différents diamètres de billes peuvent être utilisés mais attention le poids des billes entre dans les calculs de densité du leurre (Cf. Exemple en fin de dossier) de plus ces billes peuvent déséquilibrer la nage d’où l’intérêt des petits couloirs dans le leurre afin de replacer ces billes au bon endroit lors de l’action de pêche (voir transfert de masse).

  • Grosse bille acier 9mm à l’arrière du leurre avec une paroi réceptrice en V (ex : Bruit similaire au Super Spook) : gros « toTOC »
  • Billes moyennes dans les couloirs : « TACTAC » entre elles ou contre les parois.
  • Petites billes acier ou verre dans la tête dans une cage ou non de verre ou de plastique : Attention avec le verre, c’est fragile (l’accélération lors du lancer est importante tout de même) donc pas de billes acier supérieures à 2 mm de diamètre sous peine de casser le Rattles Glasses. Remarquez la combinaison cage verre et billes verres : les sonorités sont cristallines… « Tikitikitikiti »

Où et à quel prix?

Voici quelques prix indicatifs de billes de différents diamètres et matériaux.
Lien : http://www.marteau-lemarie.fr/totem.html

Billes carbure de tungstène :
   5 mm: 5,10 euros la bille
   7 mm: 9,90 euros la bille
   9 mm: 16,00 euros la bille

Acier inox AISI 420 :
   2 mm: 3,66 euros les 100 billes
   4 mm: 5,26 euros les 100 billes
   6 mm: 11,97 euros les 100 billes

Pour des billes en tungstène visitez aussi le lien, http://www.bidoz.com/

Les Rattles Glasses

Ces mécanismes sonores sont vendus chez les détaillants de pêche, cependant, ceux là sont assez petits et relativement chers on trouve ce mécanisme dans les LS X-Layer de Megabass.

Ci dessous voici une méthode afin de les fabriquer soi même. Vous aurez besoin de tubes de verre creux assez long. En pharmacie demander des pipettes Pasteur, ce sont des tubes en verre creux tout à fait adaptés à la manipulation. Vous aurez tout de même besoin d’un petit réchaud de camping à gaz.

 

  • 1. Tenir le bout de verre long et creux aux extrémités entre l'index et le pouce
  • 2. Approcher la partie du verre à "casser" à un cm voire deux de la flamme bleue de votre gazinière (chercher la zone de la flamme qui chauffe le plus, en général juste au-dessus de celle-ci.).
  • 3. Tourner le verre doucement mais de façon uniforme sur la flamme.
  • 4. Lorsque le tube rougit ou plutôt « orangit », c'est là qu'il faut étirer lentement le verre tout en tournant.
  • 5. Lorsque votre verre est suffisamment étiré, sortir de la flamme.
  • 6. Casser proprement la partie fine comme une ampoule.
  • 7. Ressouder.
  • 8. Refroidir à l'air ambiant.
  • 9. Mettre les billes.
  • 10. Répéter l'opération de l'autre coté du tube.

Pour les Rattles, vous pouvez utiliser d’autres types de tubes en plastiques types stylos à billes, le son est différent qu’avec le verre mais non moins génial.

Enfin laisser parler votre imagination…

 

© 2003-2007 PecheWeb.com
Rédacteur principal : Yann. Complément : Oléron, René, Sone, Vic.
Photos : Yann, Vic, René.
Mise en page web : Guillaume FOURRIER.

 
 
S'inscrire S'inscrire
Connexion Connexion
Mot de passe oublié
 
 
PecheMer.com
 
Code Vagnon 2010 : LA PECHE AUX LEURRES